Glycyrrhiza glabra

De la famille des fabacées. Originaire d’Europe méridionale et d’Asie. On consomme les racines et les stolons sous plusieurs formes : bâtons crus ou secs, extrait, infusions, décoction, copeau, en teinture ou en poudre. C’est une plante vivace, elle peut monter jusqu’à un mètre de hauteur. Son feuillage est caduc, composé de huit à seize folioles elliptiques. De juin à juillet on peut découvrir des grappes de fleurs bleu-violet. Ces fleurs donnent ensuite naissance à des gousses plates qui contiennent 2 à 4 graines ovales brunes.

Licorice tea and a heap of roots
Licorice tea and a heap of roots

Cette plante a un réseau racinaire très important, ces racines fibreuses, charnues, sucrées, bi-colore (brune dehors, jaune dedans), elles descendent très profonds dans le sol et se repiquent (stolons), ce sont ces racines secondaires qui pourront être prélevées au bout de 2 ans pour la consommation.

Les Hommes utilisent la réglisse depuis toujours aussi bien en cuisine qu’en médecine.

Pour l’étymologie, les Grecs l’ont appelés glycyrrhiza qui veut dire racine et glukos qui veut dire de sucre ou sucré. Ils s’en servaient déjà pour calmer les toux et soigner les indigestions.

Dans la médecine chinoise, elle est très utilisée pour harmoniser les différents ingrédients, on dit qu’elle tonifie le Qi (énergie vitale).

En Europe, on s’en sert très vite pour aromatiser des friandises, des boissons puis plus tard le tabac.

Jusqu’au XIIIème siècle, on se servait uniquement de la plante à l’état sauvage, c’est seulement après qu’on la cultivera.

Vertus

  • Aide pour les inflammations du système respiratoire. Idéale pour traiter les symptômes du rhume, grippe et même les otites.
  • Asthmes.
  • Antivirale
  • Aide pour les syndromes prémenstruels, c’est la glycyrrhizine a un effet léger sur l’activité ostrogénique qu’elle peut aider les femmes souffrant de douleurs avant leurs règles. La molécule se fixe sur les récepteurs oetrogéniques, quand le taux d’œstrogènes est trop élevé, elle bloque les récepteurs de cette hormone et réduit leurs actions, quand le taux est bas (ménopause). La glycyrrhizine exerce un effet substitutifs léger, cependant efficace.
  • Stimulation immunitaire, gélule ou sirop en cure (toujours moins de 6 semaines d’affilée)
  • Aphte, en bain de bouche avec une décoction. Un bâton de réglisse peut comme le clou de girofle soulager les douleurs aux dents en attendant d’aller chez le dentiste.
  • Hépatite
  • Trouble de la digestion, ulcère (des études ont démontrées que ce sont les flavonoïdes qui tuent les bactéries responsables de l’ulcère (Helicobacter pylori)).
  • Estomac douloureux, elle est antispasmodique.
  • Eczéma, psoriasis, herpès. Pour les problèmes de peau, on trouve de bonne crème ou gel en pharmacie ou parapharmacie.
  • Aide à réduire le taux de mauvais cholestérol.

On trouve un point important à expliquer, la réglisse déglycyrrhizinée (DGL). La racine renferme une autre substance, de la glycyrrhizine et son dérivé, l’acide glycyrrhizique. Ces éléments participent à un certain effet thérapeutique de la réglisse, mais en prise trop grande, la glycyrrhizine a les mêmes effets qu’une hormone, l’aldostérone, qui peut causer la rétention de liquide dans les tissus, contribuer à la chute du taux de potassium dans l’organisme.

Afin d’éviter autant de chose néfaste, il a été établi un procédé spécifique, on déglycyrrhizine les extraits de réglisse à usage médical pour des prises sur le long terme.

Donc pour les ulcères par exemple, il est tout à fait possible d’avoir des comprimés DGL sans avoir les inconvénients de la réglisse. Dans tous les cas soyez prudents pour une réglisse « normale », ne pas la consommer plus de 4 à 6 semaines de suite.

Contre-indications:

Ne pas consommer en cas d’hépatite cholestatique (inflammation des voies biliaires dû à une prise de médicament), cirrhose, hypertonie, kaliopénie ou insuffisance rénale grave, d’hypertension, de problème de tachycardie, hypertension.

En cas de grossesse, peut provoquer des contractions.

Interactions :

Ne pas croiser la prise avec des plantes diurétiques ou laxatives, ainsi que les plantes agissant sur la tension artérielle.

Selon son contraceptif cela peut en réduire son efficacité.

Éviter en cas de prise de digitalines et dérivés.

Risque en cas d’excès :

Perte de potassium.

La glycyrrhizine en excès peut entrainer une intoxication, des maux de têtes, léthargie, hypertension, rétention d’eau et de sodium, arrêt cardiaque.

Chez les hommes, cela peut entrainer infertilité, impuissance et perte de libido.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Nous vous rappelons que l’utilisation des pierres à but thérapeutique, ne se substitue en aucun cas à un traitement médical prescrit par un médecin. Nous vous conseillons de rester prudent et de vous souvenir que la lithothérapie est un soutien et non un médicament. Il n’y a pas de principe actif dans les pierres.

Un problème, une question? Contactez-nous   du lundi au samedi par téléphone +3365824858 ou en permanence par mail contact@leboudoirroux.fr