Détox de Printemps

Les oiseaux chantent, la nature retrouve son cours et nous nous ressortons de notre monde intérieur et nous observons ce que l’automne et l’hiver ont apporté de bon. Alors oui on a bien pris le temps de se connaître et de se reconnecter mais on en a bien profité aussi avec les fêtes et la bonne chair. Le résultat est que notre moral est autant engorgé que notre foie, nos intestins et nos reins.

Pas de panique la nature est bien faite et elle va nous aider à faire un petit nettoyage de printemps histoire de remettre la machine en marche.

On va commencer par le foie, d’où l’on va retirer les déchets accumulés comme le gras, le sucre, les résidus chimiques des médicaments (oui on l’oublie mais les médicaments peuvent entraîner une intoxication hépatique, ce qui entraîne la destruction de cellules au niveau du foie) ou l’alcool. On peut aussi s’occuper des intestins ainsi que des reins. Pour tout ça on va s’intéresser à notre alimentation en général, à des petites cures et des petits trucs bons à connaître.

La Mono-diète

La mono-diète, c’est une très bonne alternative quand on ne se sent pas capable ou pas à l’aise avec le jeûne. La règle est simple, on ne choisit qu’un seul aliment à manger pour les prochains jours. On décide d’avoir ce régime sur 1, 2 ou 3 jours, ce n’est pas une course, le but n’est pas de se frustrer mais de faire du bien à son corps en ne lui apportant qu’un aliment à traiter, on le met ainsi au repos, en ne donnant donc qu’une seule information à notre corps pendant la période choisie, on ôte à notre corps le superflu, ce qui fait plaisir à votre foie mais aussi à vos reins.

On peut donc choisir un légume, un fruit ou du riz par exemple, que l’on va consommer (selon le choix bien évidemment) cru, cuit, c’est pour ça que certains aliments sont plus faciles à choisir que d’autres car leurs variétés et leurs natures font qu’en 3 jours on peut changer sans avoir le sentiment de manger la même chose. Je choisis personnellement bien volontiers la pomme pour mes mono-diètes, d’autres tournent volontiers au raisin, mais vous pouvez aussi vous tourner vers la carotte, le melon, la pêche (bon quand on essaie de faire de saisons alors là c’est pour la mono diète de l’été pour le melon et la pêche).

Pour le timing, il est préférable de faire cela sur des jours calmes week-end, vacances où vous n’allez pas avoir besoin de beaucoup d’énergie physique, parce que oui, c’est plus calme qu’un jeûne mais cela reste un moment où votre corps va aller puiser en lui ce qui lui manque car aucun des aliments que vous choisirez n’aura toutes les vitamines, oligo-éléments, …, dont le corps à besoin, donc oui il est possible que vous perdiez un peu de poids mais ce n’est clairement pas le but premier de cet exercice.

En revanche ce que vous ne devez pas perdre c’est votre hydratation, alors on n’oublie pas de boire, eau (à température ambiante) , infusion (pas de jus de fruit à part si c’est le fruit choisi mais attention cela pourrait être un shoot plus de sucre que de fruit selon ce que vous avez pris comme jus), bien évidemment pas d’alcool.

Le principe est de modifier le moins possible l’aliment choisi donc on n’ajoute rien (pas de sel, pas de gras, pas de sucre, ….) mais prenons l’exemple de la pomme, la croquer, la couper en quartier semble le plus logique mais rien n’empêche de faire une compote avec un fond d’eau, de la râper, de la passer au four, la carotte pareil, évitez le concombre et la pastèque ce n’est que de l’eau et même si on peut manger l’aliment choisi à volonté vous risquez de faire de la rétention d’eau et d’avoir faim en permanence.

D’ailleurs vous pourriez avoir envie de craquer en pensant à de la nourriture riche et grasse, ce n’est pas grave après vos jours de cure de craquer pour un kebab, mais attention si vous avez tendance à prendre du poids facilement craquez pour une sortie de jeûne plus douce et saine.

Pour limiter la casse, il faut respecter quelques points lors de votre mono diète, ne vous sous alimenter pas, le corps de l’homme a besoin de 1800 calories par jour et celui de la femme 1200, alors mangez quand même assez pour ne pas avoir faim en permanence et choisissez bien votre aliment pour ne pas risquer d’être écœuré trop vite.

Pour l’activité physique, nous déconseillons une activité physique trop violente et intense, mais cela ne veut pas dire qu’une activité douce et modérée ne soit pas une bonne chose, au contraire, cela aide aussi à éliminer les déchets par la transpiration par exemple.

Nous déconseillons la mono diète aux femmes enceintes, aux personnes atteintes de TCA sans l’avis d’un professionnel, aux personnes atteintes de maladies cardio-vasculaire ou autres pathologies qui pourraient être aggravées si la mono diète n’est pas faite au calme.

Nous vous conseillons de faire très attention à la qualité de l’aliment choisi, bio, sans pesticides, privilégiez les produits locaux (pas bon les avocats qui viennent de l’autre côté de la terre).

La bouillotte chaude

Il faut une bonne température de 39/40°C pour que le foie fonctionne bien. Le sang est attiré par la chaleur, cela active la production de bile et c’est elle qui participe en majorité au nettoyage.

Le soir après le repas, on s’allonge confortablement, au calme une petite bouillotte chaude sur le ventre pendant le temps nécessaire, une fois que vous vous sentez bien détendu c’est bon, vous pouvez la retirer.

La cure de sève de bouleau.

On dit en naturopathie que pour se soigner avec la nature, il suffit de suivre les saisons et de se servir de la nature dans ce qu’elle donne à l’instant T. La sève de bouleau est un excellent exemple.

Elle est obtenue en drainant l’arbre par l’écorce au printemps, une petite incision, un petit tuyau et la sève qui monte peut être récoltée.

Le mieux reste bien évidemment de consommer un produit frais, non-pasteurisé et de bonne qualité. Soyez en effet très pointilleux sur votre choix de fournisseurs, qu’il respecte bien le cycle des saisons, le lieu où la sève est prélevée et surtout comment elle est conditionnée, le mieux reste le procédé de façon artisanale.

Elle aide au bon fonctionnement et la purification, des reins et du foie, ainsi que du sang. La cure se fait entre 1 à 3 semaines, on en prend un verre par jour à jeun et c’est parti !

C’est une cure dépurative, revitalisante et reminéralisante. Elle est naturellement riche en minéraux. C’est une cure idéale pour les gens qui font du cholestérol.

Attention faire cette cure ne vous empêche pas bien sûr de manger équilibré en variant votre alimentation, faites attention aux doses journalières recommandées et ne pas les dépasser. Cette cure ne convient pas aux personnes allergiques à l’acide salicylique ou à celles ayant un traitement anticoagulant.

La cure d’aloe vera

Nous n’allons pas refaire tout un article sur le sujet, si l’aloe vera vous intéresse il y a tout un dossier dessus dans la bibliothèque du Boudoir Roux. Mais si vous connaissiez et que vous vous demandiez quand vous lancer dans une cure c’est le bon moment.

Thés, Infusions

Pas besoin de nom tarabiscoté, il y a de simples basics très faciles et très utiles à connaitre.

Tisane de romarin : aide pour les troubles digestifs, stimule aussi la vésicule biliaire.

Tisane d’ortie : cf article ortie.

Tisane de pissenlit : c’est l’autre grande star du printemps, elle est drainante et régulatrice, idéale pour la détox et au bien-être du foie. Elle est diurétique. Attention aux personnes allergiques à la famille des astéracées ou au latex. Déconseillées si vous avez des problèmes de foie type hépatite, occlusion intestinale ou calculs rénaux. Attention à l’excès de potassium.

Le chardon-marie : contient de la silymarine qui aide à protéger et réparer le foie. Le chardon-marie, facilite aussi l’évacuation de la sécrétion biliaire. A consommer en dehors des repas.

Bien sûr la menthe, le fenouil ou la mélisse (attention la mélisse n’est pas copine avec les gens qui ont des problèmes hormonaux), ces plantes aident à la digestion et aident face aux gaz intestinaux, aux ballonnements .

Citron eau chaude : mais oui un ami de toutes saisons. L’écorce de citron, c’est là où vous trouverez l’huile essentielle du citron et ses limonènes, mais oui le jus de citron a lui aussi de jolies vertus digestives. L’utilisation du citron permet d’alcaliniser l’organisme, parfait si vous avez trop d’acidité dans le corps. Et oui bien sûr que la potion magique citron, miel, gingembre qu’on vous met souvent en avant pour l’immunité peut aussi être une arme détox.

Feuille de chicorée, d’artichaut : l’amertume est une très bonne alliée pour détoxifier le foie.

Racine de guimauve, fleur de mauve, romarin, ortie et feuille de basilic : un petit mélange qui va vous purifier l’intestin.

Feuille de myrtille, bruyère, fleur de reine des prés, écorce de bouleau : mélange qui aide les reins.

Feuilles de cassis, sommité fleurie d’achillée millefeuille, ortie, thym, genièvre : aide à la purification du sang.

Le thé vert : anti-oxydant et diurétique.

Dans tous les cas pour la préparation de vos infusions partez d’une eau froide à tiède mais n’ébouillantez surtout pas vos plantes. Vérifiez la qualité de vos plantes et surtout les contre-indication par rapport à vos problèmes à vous. Mais vu la liste vous aurez compris que la règle de base est plus c’est amer plus c’est efficace.

Alimentation

L’alimentation est peut-être la partie la plus facile. On part sur des légumes de saisons et n’oublions pas les céréales et les légumineuses, ainsi que les fruits

Jusque-là rien de compliqué et en variant les modes de préparation on peut avoir aussi de grandes possibilités cuisson : vapeur, à la poêle, braisé, cru, cuit, extracteur ou infusion, à vous de choisir, tout en gardant à l’esprit que le corps à plus de facilité à assimiler les liquides.

Voici quelques aliments bons pour la détox (respecter les saisons et si possible consommez local)

Fruits et légumes :

La fraise : riche en vitamine C, elle donne donc de l’énergie et stimule le foie, pensez à ne pas ajouter de sucre.

Le radis : il active la digestion, grâce au soufre et aux fibres.

L’asperge : elle aide les reins à se débarrasser des toxines, grâce à ses fibres. Vous devez le remarquer lorsque vous allez au WC après, on sent que cela à bien travailler.

Le kiwi : riche en vitamine C, aide le transit.

La carotte : ses antioxydants stimulent le foie et régulent le transit.

La cerise : riche en potassium, elle est un parfait diurétique.

Le concombre : plein de minéraux, il est dépuratif comme le haricot vert (les minéraux ont un rôle « nettoyant » dans nos intestins).

La betterave : ses fibres aident à digérer et son potassium stimule les reins.

L’ail : il est dépuratif et diurétique, antioxydant, oui c’est fort mais c’est un médicament pour presque tout!

La pomme : un médicament à elle seule aussi, manger des pommes tout au long de la journée vous gardera loin des problèmes de digestion.

Les agrumes aussi peuvent aider, les amandes aussi, les lentilles.

Lacto-fermentation : cette technique millénaire est présente partout dans le monde : la lacto-fermentation, entre le cuit et le cru, elle est un atout dans votre alimentation. On la trouve sous plusieurs formes : Miso (pâte de soja et de riz fermenté riche en protéines), Tempeh (graine de soja pas complètement germées fermenté avec un champignon nommé Rhizopus oligosporus, tofu ou kimchi en Asie ; jus lacto-fermentés à base de fruits ou de fèves de cacao en Amérique Latine ; igname ou manioc en Afrique ; kombucha en Russie ou du kéfir ; et en France on est pas en reste avec le fromage, la bière ou encore le pain au levain, sans oublier le chou de notre chère choucroute alsacienne.

C’est une technique de conservation avant tout, sans doute la plus ancienne mais la plus intéressante car elle conserve tous les bienfaits et nutriments de l’aliment.

Les lactobacilles (organismes microscopiques responsables de la lacto-fermentation) synthétisent la vitamine C et les vitamines du groupe B. La fermentation permet également une prédigestion des aliments et une détoxification de leurs éléments les moins assimilables pour l’organisme.

L’amidon par exemple, se transforme en maltose et en glucose, des sucres plus digestes ; les lipides sont en partie décomposés en acides gras et les protéines en acides aminés, l’amidon quant à lui, se transforme en maltose et en glucose, des sucres plus digestes. Ces effets sont donc extrêmement bénéfiques, même pour notre flore intestinale qui est souvent malmenée par notre alimentation et nos habitudes de vie. Vous pouvez trouver pas mal de fruits et de légumes pour cette technique, elle demande un coup de main à prendre mais aussi ne le cachons pas votre goût va devoir peut-être s’habituer, tout le monde n’est pas fan du résultat et ça peut s’éduquer.

On peut aussi aller sur ce que nos amis anglais adorent, les pickles (Cornichons, oignons, graines de moutarde, chou, chou-fleur, brocoli, mangue, navet,…).

On a parlé plus haut de kimchi Il vient tout droit de Corée. C’est un mélange de légumes fermentés avec du piment et de la saumure, le plus souvent (ou le plus connu par les occidentaux) c’est avec le chou chinois Pe-tsaï – qui est considéré comme un aliment de base en Corée et qui accompagne la plupart des plats. Par tradition, on met le mélange obtenu dans des jarres de terre cuite, et on les enfouit quelques mois à plusieurs années avant de pouvoir le déguster.

Le bifidus actif : Un « lait fermenté » est un lait qui a subi une fermentation avec des micro-organismes spécifiques, vivants et actifs. On utilise 3 genres de bactéries lactiques : les lactobacilles, les lactocoques et les bifidobactéries. Lorsque l’ensemencement est fait avec des bifidobactéries, c’est-à-dire du bifidus, on ne parle plus de yaourt.

C’est une bactérie utilisée couramment dans l’industrie alimentaire comme ferment lactique, elle est naturellement présente dans la flore intestinale de l’Homme où elles participent à l’étape finale de la digestion.

Les probiotiques contiennent des micro-organismes vivants comme des bactéries ou des levures, qui exercent un effet bénéfique sur l’organisme qui les ingère quand tout est bien régulé. Les laits fermentés au bifidus sont des probiotiques. Leurs ferments permettent de maintenir l’équilibre de la flore intestinale. Consommés de façon régulière, ils permettent de maintenir un bon transit. Ils peuvent aussi aider à lutter contre les ballonnements et les maux de ventre. Comme la détox en général, cela ne vous fera pas maigrir de consommer ces produits mais cela aidera à assainir votre corps.

L’huile d’olive, de colza ou les poissons gras sont de bons alliés, ces acides gras régénèrent le foie alors que les autres gras (beurre, huile de tournesol, gras de viande) lui sont plus fatals. Dans tous les cas si vous faites une détox suite à un très gros excès, nous vous déconseillons toutes formes de gras tout court.

Limitez la consommation de café, de viande, de sucre raffiné, de produits industriels, tout aliment qui pourrait irriter ou acidifier votre corps.

La respiration, le yoga

Bien sûr qu’on va aborder ce sujet, connaissez-vous le Kapalabhati?

En sanskrit : Kapa veut dire Tête et Bhati signifie «faire briller», «nettoyer »

On traduit le kapalabhati par « le crâne qui brille », mais aussi par « la respiration de feu ». Le terme  » respiration de feu » précise l’aspect énergisant et le terme « crâne qui brille » son caractère purifiant. On utilisera cette technique le matin, de préférence à jeun pour bien commencer la journée et pour le coup on vous déconseille de l’utiliser le soir. La plupart des exercices de respiration contrôlée sont avec l’inspiration active et l’expiration passive, ici c’est plutôt l’inverse. Physiquement, vous êtes assis dans la position du lotus, bien droit.

Commencez avec une inspiration passive (c’est-à-dire naturelle), gonflez votre ventre, puis l’expiration se fait plus active, plus sèche, vous relâchez l’air avec puissance mais sans forcer. Ensuite l’inspiration est toujours lente et naturelle, en gonflant le ventre, puis l’expiration est encore plus rapide, c’est votre sangle abdominale qui aide à expulser l’air, vous devez faire du bruit. Attention ce n’est pas un exercice de force, si vous sentez votre tête tournée c’est que vous y allez trop fort et trop vite.

Cette technique et ce temps pour vous seront bénéfiques aussi bien au niveau de la digestion, que pour l’oxygénation et aussi votre vitalité, comme nous l’avons dit cela se pratique le matin et cela aide à partir du bon pied.

Les contre-indications pour le kapalabhati en cas : État fiévreux, fatigue, grossesse, problèmes cardiaques et respiratoires, une tension artérielle excessive ou insuffisante.

Nous espérons que ce dossier vous aura donné envie de vous pencher plus sur le sujet, de tester ce qui vous conviendra le mieux. Nous vous rappelons que nous ne sommes ni médecin, ni naturopathe, nous vous donnons ces informations à titre indicatif, n’hésitez pas à vous tourner vers un naturopathe qui se fera un plaisir de vous faire un bilan et vous aiguillera sur les meilleurs choix à suivre, en fonction de votre profil.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous vous rappelons que l’utilisation des pierres à but thérapeutique, ne se substitue en aucun cas à un traitement médical prescrit par un médecin. Nous vous conseillons de rester prudent et de vous souvenir que la lithothérapie est un soutien et non un médicament. Il n’y a pas de principe actif dans les pierres.

Un problème, une question? Contactez-nous  de 10h à 19h du lundi au vendredi par téléphone +41799368877 ou en permanence par mail contact@leboudoirroux.ch

Bienvenue dans le Boudoir Roux, vous trouverez ici bienveillance et douceur.

Un coin découverte que nous avons appelé bibliothèque pour partager avec vous ce que les années, les évènements et la vie en général a pu nous enseigner, sur des thèmes variés: lithothérapie, philosophie, oracles, la nature, bien-être,… .

Nous avons également une partie boutique que nous espérons voir se remplir d’objets aussi magiques pour vous que pour nous. Des bijoux artisanaux, de la décoration, des illustrations, des objets qui nous aident, nous guident ou qui nous réconfortent.

Bienvenue chez vous.

Le Boudoir un endroit plein de douceur basé à Genève en Suisse.

079.936.88.77

contact@leboudoirroux.ch